Économie

Que sont les cycles économiques et comment les expliquer ?

cycles économiques
Avatar
Rédigé par La rédaction

Lorsqu’on étudie l’économie ou que l’on s’intéresse un minimum à l’actualité de l’économie, on entend très souvent parler de cycles économiques. Cette notion assez académique en économie n’est cependant que très peu comprise par le grand public et il nous paraissait indispensable de revenir dessus à l’occasion d’un article sur Le Capital, notre blog d’économie. Alors que sont les cycles économiques et comment les expliquer ? C’est ce que nous allons voir tout de suite !

C’est quoi un cycle économique ?

Alors loin de nous l’idée d’expliquer la notion complexe des cycles économiques en un seul article de blog, mais nous essayerons de vulgariser la notion au maximum pour vous la faire comprendre. Un cycle économique est un constat de fluctuation régulière de l’activité économique. Une fluctuation en économie est une évolution positive ou négative de l’activité économique d’un pays ou d’un groupe de nations. On parle de cycles économiques lorsque les fluctuations sont mesurées et deviennent prévisibles ce qui en fait des sujets d’étude à part entière.

Quel est l’intérêt d’étudier les cycles économiques ?

Une fois que les économistes ont déterminé que des cycles économiques existent au cœur de notre système, il devient alors intéressant de comprendre les tenants et les aboutissants de ces cycles économiques. Pourquoi existe-t-il des cycles économiques ? Comment expliquer une période d’expansion économique précédent une phase de dépression économique qui ramène ensuite à une phase de reprise ? Autant de questions qu’il convient de se poser lorsqu’on étudie le caractère cyclique de l’économie.

D’ailleurs, ce caractère cyclique à de cela d’intéressant qu’il se répète dans le temps. On peut donc imaginer que les économistes et les journalistes économiques pourraient à l’avenir prévoir la venue d’un nouveau cycle si des éléments similaires à des événements passés venaient à se produire. En bref, les cycles économiques sont de parfaits sujets d’étude pour comprendre le fonctionnement de l’économie en général.

cycles économiques

Quels sont les cycles économiques les plus connus ?

Là encore, nous allons citer des cycles très académiques, mais parmi les cycles économiques les plus connus et étudier de par le monde, on peut citer :

  • Les cycles économiques de Kondratieff
  • Les cycles économiques de Kitchin
  • Et les cycles économiques de Juglar

Les cycles de Kondratieff :

Ils sont parmi les plus connus du grand public, car très repris par les journalistes économiques lorsqu’advient une crise économique majeure. Le cycle de Kondratieff est un cycle d’une durée de 40 à 60 ans qui se découpe en trois phases bien distinctes :

  • L’expansion : période de croissance économique durant environ 20 ans ;
  • Le plateau : période de maturité économique durant environ 10 ans ;
  • Et la dépression : période de crise économique durant environ 20 ans.

Les cycles de Kondratieff font partie d’une famille que l’on appelle celle des cycles économiques de longue durée.

Les cycles de Kitchin :

Là où les cycles de Kondratieff sont des cycles à vision macroéconomique, les cycles de Kitchin sont des cycles à vision microéconomique. Il est ici question de cycles courts, de 40 mois en moyenne et qui concernent les fluctuations de stocks. On considère qu’un cycle de Kondratieff compte autour d’une dizaine de cycles de Kitchin en moyenne.

Les cycles de Juglar :

Viennent enfin les cycles de Juglar, du nom du médecin Clément Juglar qui a théorisé des cycles économiques d’une durée moyenne entre 8 et 10 ans. Ils sont aussi appelés cycles des affaires et présentent trois phases distinctes à la manière d’un cycle de Kondratieff :

  • L’expansion ;
  • La crise ;
  • Et la liquidation.

cycles économiques

Comment expliquer la récurrence des cycles économiques ?

L’un des économistes ayant le plus étudié les cycles économiques était l’austro-américain Joseph Schumpeter. Ce spécialiste des cycles économiques ne faisait pas partie de l’école keynésienne ou néoclassique de son époque ce qui lui permettait d’avoir un regard neutre sur les fluctuations économiques et les raisons de leur existence.

Selon lui la logique de crise économique et le caractère de cycle qui caractérise l’économie ne sont pas une question de raté ou d’acte manqué, mais elle serait inhérente à la notion même d’économie à l’ère du capitalisme. En effet, selon lui, ce sont des crises que viennent les innovations qui permettent les avancées économiques. Toujours selon lui, une période de non-crise et de prospérité économique mènerait à terme à une stagnation de l’appareil économique et social, soit le terreau idéal pour une nouvelle crise économique.

Voilà, nous espérons que cet article dédié aux crises économiques et à l’intérêt de leur étude vous aura plu. Bien sûr nous serions curieux d’entendre vos retours sur ce sujet en commentaire de l’article. Nous vous disons de notre côté à très bientôt pour de nouveaux articles consacrés aux grands concepts économiques !

A propos

Avatar

La rédaction

Chez Le Capital, nous sommes une équipe de blogueurs passionnés d'économie et de finance. Nous vous concoctons chaque semaine des billets de blog sur l'économie, la bourse, l'assurance, la banque et le crédit. N'hésitez pas à nous poser vos questions en commentaire !

Laissez un commentaire