5 differences entre le buyer persona en B2B et en B2C

Vous vous demandez les critères que diffèrent entre un buyer persona en B2B et en B2C ? Alors, vous êtes au bon endroit ! Dans cet article, nous détaillons cinq différences majeures entre le buyer persona en B2B et en B2C. Prêt à en savoir plus ? Commençons dès maintenant !

1) La complexité des décisions

En B2B, les décisions d’achat sont généralement plus complexes et impliquent souvent plusieurs parties au sein de l’entreprise. Par conséquent, les buyer persona en B2B doivent prendre en compte les différents rôles, les responsabilités et les objectifs des personnes impliquées dans le processus d’achat. En revanche, en B2C, les décisions d’achat sont souvent prises par un seul individu, ce qui permet une approche plus directe lorsque l’on souhaite faire un buyer persona.

2) Les motivations d’achat

Les motivations d’achat varient également entre le B2B et le B2C. En B2B, les entreprises sont souvent motivées par des facteurs tels que : 

  • la rentabilité,
  • l’efficacité, 
  • la réduction des coûts,
  • l’amélioration de la productivité.

Lors de la création de buyer personas en B2B, il faut donc mettre l’accent sur ces facteurs. En revanche, en B2C, les motivations d’achat sont plus axées sur les émotions, le style de vie, la satisfaction personnelle ou la résolution d’un problème en particulier. Le processus psychologique est en conséquence très différent entre les deux.

3) Le processus d’achat

Le processus d’achat en B2B est généralement plus long et plus complexe que celui en B2C. En B2B, il peut y avoir plusieurs étapes impliquant des recherches, des comparaisons, ou encore des négociations. En revanche, en B2C, le processus d’achat est souvent plus court et plus impulsif, avec une prise de décision rapide basée sur des critères émotionnels et des incitations. Cela joue sur la façon de marqueter un produit, de la mettre en avant et sur la fidélisation des clients. Lorsque vous créez un buyer persona en B2B, vous devez comprendre que l’achat est très rarement lié à l’émotion, contrairement au B2C.

4) La relation avec la marque

En B2B, la relation avec la marque est souvent basée sur des aspects tels que la confiance, la fiabilité, la qualité du produit, le support et la relation à long terme. Les buyer personas en B2B doivent donc mettre l’accent sur ces éléments clés de la relation client. En revanche, en B2C, la relation avec la marque est plus axée sur des aspects tels que la notoriété de la marque, la satisfaction des besoins immédiats et l’expérience client. Cela doit donc être pris en compte lors de la création du buyer persona.

5) Les moyens de communication

Les moyens de communication varient également entre le B2B et le B2C. En B2B, les communications se font souvent par le biais de canaux plus formels tels que : 

  • des réunions ;
  • des mails ; 
  • des conférences.

Les buyer personas en B2B doivent tenir compte de ces canaux de communication professionnels. En revanche, en B2C, les canaux de communication sont souvent plus axés sur les réseaux sociaux, la publicité, les recommandations et les interactions en ligne.

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *