Crédit

Comment réussir son projet de rachat de crédit ?

Avatar
Rédigé par La rédaction

Avec les taux exceptionnellement bas pratiqués actuellement, il est particulièrement intéressant de procéder à un rachat de crédit pour réduire le montant de ses mensualités. Le rachat ou regroupement de crédits permet ainsi de disposer d’une épargne pour faire face à d’autres dépenses ou pour financer d’autres projets. Voici les avantages du rachat de crédit ainsi que les différentes conditions à remplir pour réussir l’opération.  

Regrouper l’ensemble des crédits existants 

 

Pour que la procédure de regroupement de crédit s’avère payante, il faut réunir tous les prêts en cours : crédit immobilier et crédit à la consommation (crédit personnel et crédit renouvelable). Le rachat/regroupement/restructuration de crédit consiste à faire racheter ses crédits en cours par une banque contre la souscription d’un nouveau crédit auprès de celle-ci. En clair, l’établissement bancaire de votre choix va rembourser vos crédits existants et en contrepartie, vous vous engagez à signer un nouveau contrat de prêt proposé par ce dernier. Cette démarche peut aider à réduire de manière significative les dépenses aves le niveau bas des taux actuels. Cependant, si elle permet de gagner en pouvoir d’achat, elle peut également augmenter le coût total du remboursement des crédits ainsi que la durée de paiement. Mais l’autre point fort du rachat de crédit est que si le crédit immobilier représente plus de 60 % des dettes à rembourser, le nouveau crédit souscrit sera assorti des mêmes conditions que le prêt logement : taux, durée, … De ce fait, les dépenses en automobile, travaux de rénovation, projets personnels, etc. pourront être remboursés sur 15 ans. 

Faire un rachat de crédit en excluant un prêt à taux zéro 

 

Le rachat de prêt (y compris le rachat de credit sans justificatif) ne peut être associé au prêt à taux zéro (PTZ) si celui-ci est intransférable. En effet, la société de crédit ne va pas reverser le don qu’il a reçu de la part du gouvernement à un autre créancier. En outre, si l’établissement financier n’a accordé qu’une seule hypothèque combinant le prêt immobilier et le PTZ, le débiteur qui souhaite proposer ses crédits au rachat devra solder les deux crédits avant de prendre le nouveau prêt. En revanche, si le PTZ ne fait l’objet d’aucune hypothèque, le prêt immobilier pourra être racheté séparément.  Bon à savoir : le PTZ peut être exclu du rachat de crédit mais il est toujours pris en compte dans le calcul du taux d’endettement de l’emprunteur. Ainsi, le remboursement mensuel du PTZ avec celui du nouveau prêt ne doit pas représenter plus de 33 % des revenus de ce dernier. 

Economiser de l’argent en passant par le rachat de crédit  

 

Le regroupement de crédit offre également l’opportunité de demander une réserve de trésorerie qui peut atteindre 15 % du montant total des crédits regroupés. Cette épargne peut servir à payer de nouveaux achats, à faire face à un imprévu, à traverser une mauvaise passe financière. Cet argent est mis à disposition du demandeur dès la conclusion du contrat de rachat de crédit. Son montant est plafonné à 60.000 €. Et il est peut être utilisé librement, sans fournir de justificatifs d’achat (facture, reçu de versement, etc.) à la banque. Mais, si l’argent demandé est affecté à un projet particulier, il sera possible d’obtenir une somme plus importante. Mais, il faudra donner une preuve d’achat au prêteur.  Et dans tous les cas, le montant obtenu ne devra pas dépasser le montant total du rachat de crédit. 

A propos

Avatar

La rédaction

Chez Le Capital, nous sommes une équipe de blogueurs passionnés d'économie et de finance. Nous vous concoctons chaque semaine des billets de blog sur l'économie, la bourse, l'assurance, la banque et le crédit. N'hésitez pas à nous poser vos questions en commentaire !

Laissez un commentaire