Économie

Le fonctionnement de la fiscalité d’une SCPI

SCPI
Avatar
Rédigé par La rédaction

Investir dans une Société Civile de Placement Immobilier (SCPI), est aujourd’hui l’un des meilleurs moyens de se constituer un solide patrimoine. Cependant, comme tout type d’investissement, celui-ci comporte des risques et de nombreuses particularités.

Pour limiter ces risques et afin de rentabiliser leurs investissements, il est dans l’intérêt des investisseurs de connaitre les spécificités liées à ces sociétés, en l’occurrence celles relatives à leurs fiscalités.

Cet article se propose de présenter tout ce qu’il faut savoir sur le fonctionnement des fiscalités des SCPI.

Pourquoi placer son argent dans une SCPI ?

La Société Civile de Placement Immobilier offre aux investisseurs, la possibilité d’accéder au marché de l’immobilier professionnel.

Cela se fait par l’achat de parts dans une société de placement réservée exclusivement à l’immobilier. La société en question s’occupe de la gestion du parc immobilier et verse les revenus engendrés aux investisseurs.

Une raison majeure pour laquelle il faut investir son argent dans une Société Civile de Placement Immobilier est la mutualisation des risques. En effet, le placement étant collectif, les fonds sont investis dans des actifs divers.

Cette manière de procéder évite une perte conséquente si un actif n’est pas aussi rentable que prévu par la société de gestion. Plus de détails à cette adresse https://www.homunity.com/fr/fiscalit%C3%A9-scpi.

En plus de limiter les risques de perte, investir dans une telle société permet d’élargir sa fortune, notamment grâce aux revenus réguliers générés.

Les différents types de Société Civile de Placement Immobilier

Il existe deux principaux types de SCPI. Le mode de fonctionnement, ainsi que les avantages offerts varient d’un type à un autre.

Les Sociétés Civiles de Placement Immobilier de rendement

Ces sociétés sont dites « d’immobilier d’entreprise ». Leur but est simple : distribuer des revenus réguliers ou des plus-values immobilières selon les parts.

Les surfaces louées peuvent être importantes et générer des loyers conséquents. Le parc immobilier peut varier sensiblement et être composé de différents espaces tels que :

  • Des bureaux ;
  • Des locaux commerciaux ;
  • Des entrepôts ou locaux d’activités.

Vous pouvez cliquer ici pour en apprendre davantage sur les SCPI.

Les Sociétés Civiles de Placement Immobilier fiscales

En principe, les Sociétés Civiles de Placement Immobilier fiscales n’ont pas pour objectif principal de générer des revenus importants, mais plutôt de faire bénéficier aux souscripteurs, de nombreux avantages fiscaux.

Aussi appelées « SCPI d’immobilier résidentiel », ces sociétés sont spécialisées en immobilier d’habitation (maison, appartement).

Le gérant investit sur les actifs les plus prometteurs en fonction de leur qualité intrinsèque et de l’évolution anticipée de leur valorisation. Le parc immobilier sera composé d’immobilier neuf ou à rénover selon le dispositif législatif et fiscal en vigueur auquel elles sont rattachées.

Les différentes formes de Société Civile de Placement Immobilier selon le fonctionnement de leurs fiscalités

Toutes les SCPI ne fonctionnent pas de la même manière. En fonction de leurs fiscalités, il existe deux formes de société civile de placement immobilier. Il s’agit notamment des sociétés de gestion à capital fixe et celles de gestion à capital variable.

Cet article présente les différences entre ces deux formes.

Les sociétés à capital fixe

Ici, la valeur de la souscription est déterminée par le gérant au moment de la création de la société. Une fois ce montant atteint, le gérant peut augmenter le capital de la société s’il le souhaite.

Le client peut uniquement investir lors de la phase de constitution du capital et pendant les phases de souscription dédiées. Les prix du marché sont ceux appliqués lors des transactions, que ce soit lors de la vente ou de l’achat des parts.

Les sociétés à capital variable

En ce qui concerne les Sociétés Civiles de Placement Immobilier à capital variable, le montant de la souscription n’est pas fixé par le gérant.

Le montant du capital peut augmenter ou baisser dans la limite des montants maximum et minimum préalablement définis. De ce fait, le client peut investir selon son bon vouloir dans cette limite.

Investir dans une SCPI est incontestablement un moyen fiable de se constituer un patrimoine solide en prévision du futur.

A propos

Avatar

La rédaction

Chez Le Capital, nous sommes une équipe de blogueurs passionnés d'économie et de finance. Nous vous concoctons chaque semaine des billets de blog sur l'économie, la bourse, l'assurance, la banque et le crédit. N'hésitez pas à nous poser vos questions en commentaire !

Laissez un commentaire