Crédit

Pourquoi confier son recouvrement d’impayés à un professionnel ?

Recouvrement de créance
Avatar
Rédigé par La rédaction

Si vous avez du mal à obtenir le règlement de vos factures, si la gestion de votre trésorerie est rendue difficile par des impayés récurrents, ou même tout simplement si vous estimez que les appels systématiques à vos clients pour gérer vos problèmes de facturation constituent une perte de temps, optez pour la décentralisation du recouvrement de vos factures impayées. Des sociétés spécialisées dans le recouvrement peuvent vous accompagner et vous éviter des mauvaises surprises.

Le fléau des factures impayées

Le saviez-vous ? Le montant total des factures impayées représente un total de 56 milliards d’euros chaque année, soit 2% du PIB français.

Il s’agit d’un véritable fléau, qui mène malheureusement chaque année des entreprises à la faillite. On estime ainsi que 25% des dépôts de bilan sont dus à des défauts de paiement.

Les sociétés spécialisées dans le recouvrement de créance représentent souvent une solution toute trouvée, pour éviter aux entreprises impactées des surcoûts conséquents.

Même si on relève que les petites structures souffrent plus que les grosses de retards de paiement, c’est surtout le secteur d’activité qui va influer sur le niveau de risque.

Ainsi, les secteurs de l’hôtellerie-restauration et du commerce souffrent de délais de paiement plus réduits que celui des services.

Les entreprises les plus concernées par les factures impayées sont celles qui interviennent dans le secteur de la communication, de l’information et des activités de soutien aux entreprises.

Par ailleurs, contrairement à ce que l’on pourrait imaginer, les grosses entreprises sont les plus mauvais payeurs : une grande entreprise sur deux règle ses fournisseurs avec du retard, contre une PME sur trois !

Des conséquences directes

Les factures impayées ont un impact direct sur la viabilité des entreprises, et les mesures prises par les sociétés pour essayer de retrouver leur bien ont un coût certain :

  • Bien évidemment, le premier poste impacté est le montant de la facture impayée
  • Les frais liés à une procédure judiciaire tels que le recours à un avocat, à un huissier ou à un expert, sont également à prendre en compte
  • Par ailleurs, les coûts internes sont considérables en termes de moyens humains, de temps/homme … ces coûts peuvent rapidement totaliser jusqu’à 50% du montant de l’impayé !
  • Enfin, le manque à gagner sur la productivité de l’entreprise en cas de facture impayée a été chiffré, il représente environ 6% du montant de l’impayé.
  • A noter que des impayés récurrents qui impactent lourdement sur la trésorerie de l’entreprise font baisser la confiance des établissements bancaires, qui sont moins enclins à accepter une demande de crédit par la suite.

En résumé, les entreprises qui présentent des créances conséquentes réduisent considérablement leurs chances de continuité d’exploitation : elles augmentent de façon très significatives leurs risques de se retrouver en état de cessation de paiement.

Organisme de recouvrement de créance ; une solution adaptée ?

Les organismes de recouvrement de créance sont conçus pour permettre aux entreprises de maintenir leur activité en cas d’impayé, même minime.

Ce sont les consultants de l’organisme qui effectuent pour votre compte toutes les démarches nécessaires : relance par téléphone pour un recouvrement à l’amiable, puis mise en place d’une procédure judiciaire avec une requête en injonction de payer.

Le recours à un organisme de recouvrement de créance permet d’obtenir des résultats efficaces : très nette réduction des délais de paiement, recouvrement rapide des impayés dès la procédure à l’amiable.

Une solution raisonnable, qui permet de gagner en sérénité et qui représente un gain de temps et d’énergie certain.

A propos

Avatar

La rédaction

Chez Le Capital, nous sommes une équipe de blogueurs passionnés d'économie et de finance. Nous vous concoctons chaque semaine des billets de blog sur l'économie, la bourse, l'assurance, la banque et le crédit. N'hésitez pas à nous poser vos questions en commentaire !

Laissez un commentaire