Économie

Réussir sa campagne de crowdfunding

crowdfunding
Avatar
Rédigé par La rédaction

Né aux Etats-Unis, le financement participatif est de plus en plus populaire en France. Il a pour but de mettre en relation des porteurs de projets, PME et TPE entre autres avec des particuliers ou des entreprises qui pourront financer la création ou le développement de ces projets. Le financement participatif pour les entreprises se positionne aujourd’hui, comme un moteur de l’innovation et permet aux entrepreneurs d’aller au bout de leurs idées sans nécessairement avoir recours aux banques. Mais comment s’y prendre pour réussir sa campagne ?

Comment bien choisir la plateforme de financement participatif ?

Il existe de nombreuses plateformes de financement participatif qui offrent la possibilité de lancer une campagne de crowdfunding afin de financer son projet. Toutefois, elles ne se valent pas toutes et il convient de choisir avec soin, la plus adaptée à la nature et aux cibles du projet ainsi, que celle qui permettra de rassembler le maximum de personnes intéressées.

Pour trouver la plateforme parfaite pour soi et mettre toutes les chances de son côté, il est donc recommandé de se poser des questions sur les types de financement proposés, le taux de succès de la plateforme, la taille de sa communauté, sa crédibilité dans le secteur, etc.

Mais tout ne s’arrête pas là. La campagne de financement participatif requiert une grande préparation sans laquelle la levée de fonds n’aura aucune chance de réussite.

Que faire avant de commencer sa campagne de crowdfunding ?

La communication est la clé d’une campagne réussie. C’est l’un des avantages principaux que comporte le financement participatif pour les entreprises. Mais pour en bénéficier, elle doit être faite en amont, tout au long du processus, et même après celui-ci. Il est conseillé d’établir une stratégie marketing à travers la création d’un réseau. En effet, les proches, la communauté Web et toutes les personnes du réseau seront les premiers promoteurs du projet de financement participatif. Cela facilitera la promotion de la campagne de crowdfunding avant même son lancement.

Par ailleurs, le promoteur du projet doit être en mesure de définir dans les moindres détails, l’opération qui sous-tend son projet de campagne. Non seulement le choix de la plateforme importe, mais il faut aussi savoir anticiper le coût de ladite campagne (plus de détails à ce sujet sur Gataka). Il faut également en préparer le contenu promotionnel en avance. En ce qui concerne l’évaluation du coût, plusieurs paramètres sont à considérer. Il s’agit notamment de la commission à payer à la plateforme, les taxes à payer, et les contreparties à offrir.

En outre, une campagne de financement participatif doit être définie dans le temps : il faut une date et une durée. D’autres détails importants sont à prendre en compte dans l’aspect communication. L’identité de sa marque, du projet ou de l’entreprise, son logo, sa charte graphique, son slogan. Rien n’est laissé au hasard dans une campagne de financement participatif pour les entreprises. Tout ceci permet de refléter les valeurs de l’entreprise et de susciter l’adhésion du plus grand nombre.

Que faire pendant sa campagne de crowdfunding ?

C’est un véritable marathon. Il faut mettre en application toutes les prévisions envisagées avant le démarrage de la campagne de financement participatif, notamment du point de vue de la communication. Une campagne de crowdfunding est une opération de charme et, en tant que telle, tous les moyens doivent être déployés. Réseaux sociaux, presse, newsletters, événements, relations diverses, autant de moyens que l’on doit exploiter non seulement pour convaincre les plus hésitants, mais aussi pour remercier les personnes ayant pris le risque de s’y engager.

Que faire après la campagne de crowdfunding ?

Une fois que les sommes ont été versées au promoteur du projet, il pèse désormais sur celui-ci, l’obligation de respecter ses engagements, en termes de qualité et de délai. Le financement participatif offrant l’avantage de faire des apporteurs, des ambassadeurs de l’entreprise ou de la marque ; il faut que ceux-ci soient maintenus dans une relation de confiance avec l’entreprise. Cela passe également par une bonne communication d’entreprise.

A propos

Avatar

La rédaction

Chez Le Capital, nous sommes une équipe de blogueurs passionnés d'économie et de finance. Nous vous concoctons chaque semaine des billets de blog sur l'économie, la bourse, l'assurance, la banque et le crédit. N'hésitez pas à nous poser vos questions en commentaire !

Laissez un commentaire