Économie

Bien investir à l’étranger dans l’immobilier nécessite de se renseigner un minimum

investir
Avatar
Rédigé par La rédaction

Investir dans l’immobilier à l’étranger peut être plutôt tentant surtout dans des zones où le retour sur investissement pourrait être très conséquent. Cependant, il faudra faire très attention lorsque vous choisissez d’investir à l’étranger. Les risques d’arnaque sont très grands dans le secteur immobilier. Cela l’est encore plus dans des zones où vous ne maîtrisez pas le droit immobilier. Au-delà des précautions à prendre, il y a également une question essentielle qui se pose : comment faire pour financer votre achat de bien immobilier à l’étranger ? Alors, vous vous demandez comment procéder pour acheter au Mexique, dans les pays du Golf ou encore en Afrique ? Trouvez dans ce dossier complet toutes les infos utiles.

Investir dans l’immobilier à l’étranger : comment expliquer la réticence des banques ?

Acheter un bien immobilier par l’entremise d’une banque française peut être très compliquée en dehors de l’Hexagone. En effet, les établissements financiers sont plutôt réticents à accorder des prêts à des ressortissants français pour un investissement immobilier à l’étranger. La première raison tient au fait que les banques méconnaissent généralement les particularités des pays étrangers en matière immobilière. Mais encore, certaines d’entre elles sont très méfiantes quant à un investissement à l’étranger.

La seconde explication est liée au fait que certains établissements financiers n’ont pas de filiale dans certaines régions du globe. Donc, il faudra au préalable vous renseigner sur l’existence de succursales ou non dans la ville où vous souhaitez acheter un bien immeuble.

Enfin, l’une des raisons les plus importantes est que les banques n’auront pas la possibilité d’avoir des garanties en dehors du territoire français. Or, sans la garantie, elles n’ont aucune certitude sur le remboursement du prêt immobilier.

Cependant, malgré leurs réticences, des possibilités existent…

Investissement immobilier à l’étranger : l’option du prêt hypothécaire

Il s’agit surtout d’une modalité dédiée à des personnes détenant déjà une propriété immobilière en France. Ainsi, la banque sera encline à vous accorder un crédit pour l’achat d’un bien à l’étranger. En retour, votre bien immobilier fera office de garantie ; d’hypothèque.  En outre, sachez que le bien immobilier en question devra être hors garantie. En d’autres termes, il ne doit pas servir d’hypothèque déjà sur un autre prêt. Si vous êtes dans une telle situation, il n’y a pas de quoi s’inquiéter. En effet, votre banque a la possibilité de racheter le premier crédit immobilier qui pèse sur votre propriété immobilière. Il s’agit de la garantie de premier rang qui sera levée dès la fin du prêt immobilier pour l’investissement à l’étranger.

Investir dans l’immobilier à l’étranger : l’option du prêt Lombard

Il s’agit d’un crédit très particulier. Encore connu sous le nom de prêt in fine, cette opération permet à la banque d’obtenir une garantie sur votre épargne personnelle. Autrement dit, elle sera nantie par la banque. Ainsi, l’établissement financier vous accordera entre 50 et 100% de votre assurance-vie par exemple. Tout déprendra du risque encouru sur l’achat du bien immobilier à l’étranger.

investir

Investir dans l’immobilier à l’étranger : l’option de la banque locale

Il s’agit de la troisième modalité qui vous permet d’acheter à l’étranger. Mais, elle n’est pas toujours simple.  Elle exige plusieurs procédures dont la traduction de tous les documents dans la langue du pays où vous désirez investir. Cependant, il faut préciser que, dans des contrées comme le Mexique, c’est la meilleure option possible. En vérité, le droit immobilier mexicain a établi une zone restreinte pour l’acquisition de propriétés par les étrangers. Pour contourner cette restriction, vous devrez faire appel à une banque mexicaine qui se constituera en fiducie. L’opération est connue sous le nom de Fidéicommis. Ainsi donc, c’est la banque locale qui vous permettra d’acheter un bien immeuble au Chiapas par exemple.

Vous savez alors désormais toutes les options s’offrant à vous afin d’acheter un bien immobilier à l’étranger. N’hésitez pas à solliciter l’assistance d’un spécialiste en crédit immobilier pour ne pas ruiner votre investissement.

A propos

Avatar

La rédaction

Chez Le Capital, nous sommes une équipe de blogueurs passionnés d'économie et de finance. Nous vous concoctons chaque semaine des billets de blog sur l'économie, la bourse, l'assurance, la banque et le crédit. N'hésitez pas à nous poser vos questions en commentaire !

Laissez un commentaire