Économie

Malgré la Covid-19, les ventes de véhicules d’occasion ont progressé

les ventes de véhicules d’occasion ont progressé
Avatar
Rédigé par La rédaction

La pandémie du Covid-19 a impacté le marché automobile français en 2020. Les ventes ont régressé de 25,8 %. Elles commencent à progresser depuis quelques mois.

Le Coronavirus a touché le secteur de l’automobile durant la période de confinement. L’année dernière, les ventes se sont effondrées en raison du premier confinement qui a provoqué la fermeture des usines et des points de vente. Les immatriculations de véhicules neufs ont fortement diminué jusqu’à 25,8 % en 2020, d’après le résultat des études du Comité des constructeurs français d’automobiles (CCFA). 2020 était une année difficile pour le marché automobile français.

En 2021, les ventes de véhicules d’occasion se portent bien. De plus en plus de Français font l’acquisition d’une voiture d’occasion.

Le marché de l’occasion

Durant le confinement, le secteur de l’automobile s’est focalisé sur les ventes à distances et les livraisons en raison des restrictions sanitaires. Beaucoup de Français apprécient les voitures d’occasion. Aujourd’hui, les ventes de ce type de véhicule sont en hausse. Les modèles du constructeur Renault sont les plus échangés sur le marché devant Citroën et Peugeot. Il est intéressant de miser sur le marché de l’automobile d’occasion comme levier d’investissement.

La progression des ventes fait le bonheur des particuliers et des professionnels. Les voitures d’occasion n’ont pas perdu leur attrait. La crise sanitaire et économique pousse davantage de Français à s’orienter vers ce type de véhicule. Le premier déconfinement est accompagné d’une hausse de 28,3 % des ventes de voitures d’occasion. Depuis quelques moins, on assiste à l’augmentation des véhicules d’occasion vendue.

Le secteur de l’après-vente n’a pas échappé à l’impact du coronavirus. Il y a eu moins de voitures sur les routes en raison des contraintes sanitaires, ce qui a conduit à très peu de pannes et d’accidents. L’activité mécanique a enregistré une baisse de 8,9 % contre 15,2 % pour l’activité carrosserie d’après le baromètre du Conseil national des professions de l’automobile (CNPA).

Pourquoi les ventes de voitures sont-elles en hausse ?

Les raisons de l’explosion du marché de l’automobile d’occasion sont nombreuses. Tout d’abord, la voiture est indispensable au quotidien. Beaucoup de Français ne peuvent pas s’en passer. L’achat d’un véhicule est nécessaire quand la famille s’agrandit, si le modèle à votre disposition est vieillissant, etc. Par contre, l’acquisition d’une voiture neuve est généralement onéreuse. C’est pour cette raison qu’opter pour un véhicule d’occasion est un choix judicieux, notamment en raison des nombreux avantages que cela apporte. Aujourd’hui, malgré l’année 2020 difficile, le marché de l’occasion est en grande forme.

Toute sorte de modèles

Les Français sont attirés par les occasions très récentes qui représentent 10 % des ventes. Les modèles de plus de 16 ans sont également largement plébiscités, enregistrant une augmentation de 32 %. La hausse des ventes de voitures d’occasion démontre le besoin des foyers modestes de reprendre une vie active. Les véhicules d’occasion d’âge moyen représentent une grande partie des ventes. Le marché a enregistré plus de 270 000 voitures vendues en juin.

Malgré le succès du diesel, les modèles essence séduisent beaucoup d’acheteurs. Les véhicules hybrides et les modèles zéro émission d’occasion commencent aussi à gagner une plus grande part du marché.

Du côté des voitures neuves, les fabricants français Renault et PSA (Peugeot, Citroën, DS, Opel) ont tenu bon malgré une diminution des livraisons.

Dans les années à venir, l’industrie automobile devrait aller mieux. Cependant, les immatriculations devraient reprendre son cours normal qu’en 2025.

Concernant les constructeurs étrangers, Toyota a su faire face à la crise sanitaire grâce à la motorisation hybride. Il a subi une baisse des livraisons de 12,6 % seulement. Alors que les livraisons de Wolkswagen qui est l’un des importateurs les plus importants du marché ont été imputées de -28,2 %.

A propos

Avatar

La rédaction

Chez Le Capital, nous sommes une équipe de blogueurs passionnés d'économie et de finance. Nous vous concoctons chaque semaine des billets de blog sur l'économie, la bourse, l'assurance, la banque et le crédit. N'hésitez pas à nous poser vos questions en commentaire !

Laissez un commentaire