crédit frontalier suisse

Le crédit frontalier suisse : de quel type de prêt s’agit-il réellement ?

Vous faites partie des quelque 200.000 personnes domiciliées en France qui exercent leur métier en Suisse et vous souhaitez souscrire un prêt, car vous avez besoin d’un financement pour acquérir un bien immobilier (un terrain, une maison ou un appartement), acheter une voiture ou encore compléter vos fonds dans le cadre d’un investissement locatif ?

Proposé par la plupart des banques, établissements et organismes prêteurs de la Confédération, le crédit frontalier suisse vous offre la possibilité de concrétiser votre projet. Cette formule vous permet de contracter un emprunt en devises CHF. Une fois les fonds versés sur votre compte multidevises, vous pourrez convertir vos francs suisses en euros (et vice-versa) et, ainsi, réaliser de belles économies grâce au taux interbancaire.

Afin de vous aider dans votre démarche de demande de prêt, voici un petit guide pratique dans lequel vous trouverez toutes les informations et indications (les spécificités du crédit, les conditions d’éligibilité, la demande en ligne et autres) nécessaires et utiles concernant le prêt frontalier suisse.

Un crédit réservé aux frontaliers

Le crédit frontalier suisse s’adresse à tout individu résidant à l’étranger, dans l’un des pays membres de l’UE (France, Belgique, Allemagne, Luxembourg, Italie, Espagne, etc.) ou ceux de l’AELE (Norvège, Islande et autres), mais travaillant en Suisse. Grâce au permis G qui leur a été délivré, ces travailleurs étrangers bénéficient d’un statut particulier qui fait qu’ils peuvent avoir les mêmes avantages sociaux et fiscaux que les citoyens nationaux et qu’ils ont la possibilité de contracter un emprunt sur le territoire de la Confédération pour financer leurs projets.

Le prêt frontalier peut prendre plusieurs formes, notamment celle d’un :

  • Crédit privé, prêt personnel ou crédit à la consommation
  • Crédit auto
  • Prêt immobilier

Vous l’aurez sûrement compris, vous pouvez parfaitement opter pour un prêt frontalier si vous détenez un permis G et que vous souhaitez souscrire et faire un crédit en Suisse afin de financer l’achat d’une maison ou d’un appartement. Cet emprunt réalisé sur le long terme vous permettra alors de concrétiser votre projet immobilier. En général, pour un prêt immobilier en Suisse, les banques et organismes prêteurs estiment que :

  • L’emprunteur est en mesure d’apporter 20 % du prix d’achat en fonds propres
  • Le projet peut être financé par l’établissement à hauteur de 80 % (soit 80 % du prix d’achat du bien)
  • Les charges liées au financement du bien ne doivent pas dépasser 33 % du revenu de l’emprunteur

Prêt frontalier suisse : les critères et conditions d’éligibilité

Comme dans de nombreux pays, certaines conditions doivent aussi être respectées si on veut obtenir un prêt en Suisse. Dans le cas particulier du crédit frontalier, le demandeur doit :

  • Être âgé entre 18 et 69 ans
  • Détenir un permis de séjour G depuis au moins 2 ans
  • Détenir une carte de légitimation depuis 2 ans minimum
  • Travailler en Suisse depuis au moins 3 ans
  • Avoir un compte bancaire en Suisse

Si le demandeur exerce un emploi en Suisse, mais qu’il habite en France, certaines conditions spécifiques liées à son lieu de résidence et à la durée de son contrat de travail entrent également en ligne compte. La réglementation précise, en effet, qu’il doit :

  • Résider dans une région frontalière (dans l’un des départements suivants : Doubs, Ain, Haut-Rhin, Drôme, Haute-Savoie ou Territoire de Belfort)
  • Détenir un contrat de travail en cours de validité (depuis 12 mois minimum pour le canton de Genève et 36 mois pour les autres cantons)

Du côté des banques et des établissements, l’octroi du prêt sera fait après examen de quelques éléments liés au profil du demandeur en tant qu’emprunteur. Les méthodes et systèmes d’évaluation peuvent varier d’un organisme prêteur à l’autre, mais, de manière générale, les enseignes basent leur analyse sur un certain nombre de critères :

  • Le scoring (la qualité du dossier)
  • La solvabilité
  • La situation professionnelle
  • La stabilité financière et budgétaire
  • Les risques associés au profil du demandeur
  • L’historique en tant qu’emprunteur (pas de poursuites, pas d’actes de défaut de biens, profil non fiché à la Banque Nationale/au ZEK, non interdit bancaire, etc.)

Effectuer une demande de crédit frontalier suisse en ligne : la démarche à suivre

Actuellement, il est possible d’effectuer une demande de prêt frontalier suisse en ligne directement sur la plateforme d’un organisme prêteur ou celle d’une structure spécialisée. Les démarches à suivre peuvent varier d’un site à l’autre. Cependant, la plupart des enseignes proposent tout d’abord aux futurs demandeurs de faire une simulation de prêt.

Lors de cette estimation, le futur emprunteur est amené à renseigner certaines informations (la somme recherchée, le nombre de mensualités souhaitées et autres). Le résultat de l’évaluation lui permettra alors de savoir si ses revenus et fonds propres sont suffisants et si son taux d’endettement est adapté ou doit être revu. Si la simulation lui convient, il peut tout de suite la valider et compléter le formulaire proposé ou encore contacter directement un conseiller.

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *